Alors que les inscriptions pour la 5eme édition sont en cours, on revient sur l’édition 2021 avec quelques portraits de participant(e)s.

Cette semaine, c’est 2 vétérans de la Gravel Tro Breizh qui répondent aux questions de l’hermine !

De quoi vous donner envie, et vous convaincre de participer à la prochaine édition qui se tiendra du 30 avril au 8 mai 2022.

Crédits photos : Aubin Berthe – BIDAIA et Louis Lambin Photography pour la 2eme photo.

Camille DEFER – 28 ans – Schiltigheim (68) – 2eme participation

1/ Présente toi en quelques mots ?

Coucou je suis Camille !
je pratique le sport nature sous toutes ses formes et donc je fais beaucoup de vélo.
J’ai découvert l’ultra endurance à vélo l’an dernier lors de la GTB 2020 que j’ai réalisée en gravel.
J’aime les pauses boulange/café, les levers de soleil et la satisfaction d’un lieu de bivouac 10 étoiles !

Camille à droite sur la photo, départ des femmes

2/ Pourquoi avoir choisi de participer à la Gravel Tro Breizh

Bonne ambiance, bonnes galettes, bonnes descentes et gens gentils !
Ah et aussi j’avais une tarte aux myrtilles à aller récupérer. 

3/ Présente nous en quelques mots ton vélo et ton équipement

Cette année j’étais partie avec mon VTT Sauvage potipote, un semi-rigide en titane qui m’a accompagné cet été sur la Sea to Peak et que j’ai adoré avoir sur la GTB : confortable, joueur et sympa en plus, un pote !

4/ Quel a été ton meilleur souvenir sur cette GTB ?

Le meilleur ??? J’en ai trop c’est dur de choisir… Allez… Je retiens le fou rire avec Enrique et Clément alors qu’on se faisait poursuivre par deux petits chiens ! 

5/ Quel a été ton pire moment sur cette GTB ?

Le matin du 4e jour quand j’ai pris une grosse pluie durant 1h30 et qu’en plus la boulange était « exceptionnellement fermée ce jour » 

6/ Un conseil pour les futurs participant(e)s ?

Mouline !!! Non la Bretagne n’est pas plate, je vous conseille un braquet facile pour pouvoir monter aux arbres facilement : chargés et fatigués, vos genoux vous remercieront ! 

7/ Une phrase pour donner envie de s’inscrire ?

En t’inscrivant tu participes à la lutte contre l’extermination des poti’chats, c’est un acte militant. Et si tu es une fille tu participes à la promotion du cyclisme féminin : double bravo ! 

Cyrus MACAIGNE – 46 ans – Maison Alfort (94) – 4eme participation

1/ Présente toi en quelques mots ?

Cyrus, 46 ans, je fait du vélo depuis 1995, à cause de Juppé (enfin des grèves), donc du velotaf, puis du vtt, puis du gravel et même de la route !

2/ Pourquoi avoir choisi de participer à la Gravel Tro Breizh

La Gravel Tro Breizh est pour moi le best of du vélo en version ultra : une région splendide, une trace qui mélange des routes constellées de côtes méchantes, des sentiers ludiques, des voies vertes superbes.
C’est pour cela que j’adore cet événement, que j’ai mis quelques années a enfin valider ! J’ai ainsi participé mais pas fini pour des raisons variées aux éditions 2018, 2019, 2020 mais 2021 a été la bonne !

3/ Présente nous en quelques mots ton vélo et ton équipement

Une randonneuse (un gravel quoi) provenant de atelier vagabonde cycles…
c’est mon vélo de tous les jours, aussi polyvalent que possible.
Équipé d’un éclairage sur dynamo, monoplateau avec transmission de vtt (groupe électrique sram axs red avec dérailleur vtt xx1), pour concilier grande amplitude, fiabilité, et look old school du velo. 
Pour les pneus, les classiques rene herse cramponnés en 650 48mm, en tubeless, carcasse endurance.
Une configuration qui est ultra fiable, et me donne toute satisfaction. 

4/ Quel a été ton meilleur souvenir sur cette GTB ?

L’arrivée ?
Le gros kif des sentiers pris avec du flow ?
Manger une galette en 5 minutes chrono au cap frehel ?
Alors que je ne trouvais pas de solution dodo et que l’orage arrivait, trouver ze spot bivouac en or ? 
Trop de bons souvenirs !
Donc s’il n’en fallait qu’un, je dirais les Monts d’Arree ! 

5/ Quel a été ton pire moment sur cette GTB ?

Un gros coup de moins bien lié aux chaleurs, l’impression de ne plus avancer, que ça n’en finirait jamais… ah ! Et puis un « blurp » sur un appui très marqué en descente rapide, en virage, à Brest… j’ai perdu des masses de pression d’un coup, redressé le vélo pour ne pas chuter, le pneu a reclipsé mais presque plus de pression, freinage d’urgence, je me suis arrêté face à la barrière de sécurité avec le vide en face de moi.
Une de mes pires frayeurs en vélo.

6/ Un conseil pour les futurs participant(e)s ?

Ne pas prendre à la légère cette épreuve :
elle est plus difficile qu’il n’y parait. Les côtes et difficultés s’accumulent, il faut prendre son temps, un objectif après l’autre, et puis vient un moment magique où tout s’enchaîne, tu kifferas juste !

7/ Une phrase pour donner envie de s’inscrire ?

Petit déjeuner à Crozon après avoir roulé à vélo, ça n’a pas de prix !

Lisez aussi :

L'actualité précédente : Sea To Peak : Le film 2021

ou retournez à la page : Actualités