On continue notre série de portrait.
Découvrez dans ce 3eme épisode : Antoine, Patrick et Maximilien.
Tous finishers de la French Divide.

On a hâte de les retrouver au départ fin juillet à la pointe bretonne, et eux on hâte de prendre le départ pour rejoindre les sommets !

Faites partie des pionniers ! Inscrivez vous !

Crédit photo couverture : Patrick Lamarre


Antoine FURSTEIN – Domancy (74) – 31 ans

Présente toi en quelques mots ?

Antoine, designer industriel.
Je roule depuis bientôt 5 ans en bikepacking et j’adore le long, le très long même !
J’adore l’inconfort et le coté pur du bikepacking minimaliste : on se sent vraiment vivant quand on a traversé la France sur son vélo avec le moins de trucs possible dessus.
Je roule depuis 2 ans pour WTB qui me rincent en pneus, selles et autres goodies : merci les gars !

Crédit photo : Milo Pix

Pourquoi tu t’es inscrit à la Sea To Peak ? 

J’étais inscrit sur la Gravel Tro Breizh mais une blessure ma contraint d’annuler.
J’ai adoré la French Divide l’année dernière, cette nouvelle épreuve m’a semblé être la suite logique !

Avec quel vélo as-tu prévu de faire la Sea To Peak ?  

Le meilleur vélo du monde !
Pour moi le plus polyvalent avec lequel je fais tout : un cyclo cross en titane On One pickenflick monté en roues de 27,5 X 2,1.
Un vrai do it all bike.

Crédit photo : Milo Pix

Quel coin du parcours tu as le plus envie de découvrir ?

La bretagne, car je connais pas du tout et je trouve ça magnifique.
Le massif central pour grimper un peu.

Ton aliment/plat préféré lorsque tu pars plusieurs jours en bikepacking ?

Classico énergie + protéine : les sardines en boites !

Est ce que tu as une question à poser à l’organisateur ?  

La crème chamois est fournie ? (Réponse : Un gâteau breton au départ… assez de beurre pour remplacer la crème… )


Patrick LAMARRE – Mauguio (34) – 55 ans

Présente toi en quelques mots ?

Patrick Lamarre, 55 ans, marié, 2 enfants. Je pratique le VTT depuis 35 ans, puis le Raid Aventure où j’ai couru en international. Récemment converti à l’ultracyclisme en tout terrain uniquement (bikepacking), car j’aime avant tout la nature et la variété des traces.

Pourquoi tu t’es inscrit à la Sea To Peak ? 

Après 2 French Divide, dont une en fatbike, j’avais envie d’une autre trace de même format avant de m’embarquer l’année prochaine, sur le projet du Tour Divide aux USA si tout se déroule comme prévu et que j’ai la dispo pro.
Je suis sûr que la trace sera belle, très variée et difficile, et qu’il y a beaucoup de choses à découvrir dans notre beau pays.

Avec quel vélo as-tu prévu de faire la Sea To Peak ?  

Aucune idée pour l’instant, soit avec le Salsa Cutthroat (avec une config’ à tester pour ma seconde Atlas Mountain Race à venir), soit avec le Salsa Mukluk (fatbike), sois un nouveau vélo, je me tâte encore… Mais mes vélos évoluent sans arrêt, donc quoi qu’il en soit, une config’ sans doute remaniée avec quelques nouveautés.

Crédit photo : Jean-Baptiste Delorme

Quel coin du parcours tu as le plus envie de découvrir ?

J’ai hâte de profiter de toute la trace, pas de préférence particulière. En juillet, les jours sont assez longs, on pourra profiter un max.

Crédit photo : Patrick Lamarre

Ton aliment/plat préféré lorsque tu pars plusieurs jours en bikepacking ?

Un aligot bio lyophilisé mais seulement en mode rondo; le plus souvent, casse-dalle en « boulange » sur la trace.
Fan de pains aux raisins, les meilleurs de France étant pour l’instant ceux dégustés à Argentat-sur-Dordogne à la maison Girard lors de la FD 2019 😉

Est ce que tu as une question à poser à l’organisateur ?  

Y aura t’il des petits chats à la broche au banquet final ? (Réponse : Non mais par contre une recette de marmotte cuite sous des pierres chaudes ! Une recette Mongol !)


Maximilien HECKEL – Illkirch (67) – 54 ans

Présente toi en quelques mots ?

Maximilien Heckel 54 ans, j’habite à Illkirch (67) à coté de Strasbourg.
Je me suis intéressé aux voyages à vélo quand 2 amis se sont inscrits à la French Divide 2018.
L’idée d’une « grande sortie » m’a tout de suite emballé et je me suis inscrit à la GTB 2019 et à la FD de la même année. J’ai bouclé la moitié de la GTB mais bu des bières à Mendionde.

Crédit photo : Aubin BERTHE ( www.bidaia.fr )

Pourquoi tu t’es inscrit à la Sea To Peak ? 

Je voulais repartir pour un road trip de 15 jours et l’Hermine a proposé ce nouveau tracé : tout de suite emballé par cette nouvelle traversée de la France.

Avec quel vélo as-tu prévu de faire la Sea To Peak ?  

Mon Vtt est très confortable et diablement efficace, je repartirai donc avec.
Le voici prêt à partir :

Quel coin du parcours tu as le plus envie de découvrir ?

Les Alpes : je n’y suis jamais aller en vélo et j’ai très envie de rouler au milieu des alpages.

Ton aliment/plat préféré lorsque tu pars plusieurs jours en bikepacking ?

Les boites de poissons, les lentilles et beaucoup de fruits.
Mais aussi les crocos, les pizzas et le Coca-Redbull à partir de la 2ème semaine.

Est ce que tu as une question à poser à l’organisateur ?  

Il y aura des frites ? (Réponse : y aura surtout : du gâteau creusois… de l’aligot saucisse… des ravioles et de la caillette… )

Lisez aussi :

L'actualité précédente : Sea To Peak – Portraits de pionnier(e)s – épisode 2.

ou retournez à la page : Actualités